Cartels

Pour une étude vivante de la psychanalyse

Vous êtes intéressé par la psychanalyse. Vous aimeriez lire des textes de psychanalyse, mais… pour avoir feuilleté des Séminaires de Lacan en librairie, son style … baroque- dites- vous- vous intimide. Vous voudriez absolument déchiffrer l’inconscient, le parlêtre, le sinthome, la Jouissance oh oui !

Mais l’inhibition- s’empare de vous. Le premier Lacan, le dernier Lacan, le symbolique, l’imaginaire, le réel…ah le réel qui n’est pas la réalité ! Que d’embrouilles ! Et autant de questions que vous ne savez pas où adresser ? Ne restez pas seul face à cette montagne de références !

Une solution !

Étudier en cartel

Quatre se choisissent, décident d'un thème commun (par exemple lecture d'un séminaire de J. Lacan) et font appel à un Plus-un. Puis se mettent au travail avec un sujet personnel. La fonction du Plus-un est d'être agent provocateur. Le cartel se conclut, après une durée déterminée, avec le produit que chaque cartellisant élaborera.

Comment faire ?

Adressez-vous à

Marga Karsz-Mendelenko

"Le rêve a la structure d'une phrase[...], d'un rébus c'est-à-dire d'une écriture dont le rêve de l'enfant représenterait l'idéographie primordiale"

J. Lacan

Capture d’écran 2019-08-07 à 10.47.51.pn

Cartello, l’écho des cartels dans toute la France

 

Le journal électronique des cartels de l’ECF, consultable sur le site de l’École, s’appelle Cartello - du mot italien qui a donné le français cartel et était à l’origine une lettre de provocation ou un avis placardé. Il est une fenêtre ouverte sur des travaux de cartellisants, remarqués par les plus-un et sélectionnés par la Commission des cartels qui veille à l’édition de Cartello. Cette commission, elle-même constituée en cartel ayant pour sujet de travail « La politique des cartels ».

Le cartel permet d’inscrire son travail dans l’École que J. Lacan a fondé.

Souvent, lorsque nous voulons étudier la psychanalyse, c’est parce que quelque chose a été entendu,

nous a retenu, et nous presse d’en savoir davantage. Pour cela, rien de tel que de se réunir en cartel.

 

Le cartel permet d’avancer mais pas tout seul.

 

 

 

L’expérience de l’étude et de la lecture de la psychanalyse est très particulier.

La connaissance suppose l’engagement de chacun dans son rapport intime au savoir. En 1964,

Jacques Lacan est préoccupé par la transmission de la psychanalyse. Ce sont le cartel et la passe, en tant que

dispositif arrimés à l’analyse, qui viennent répondre à la question de la transmission de la psychanalyse.

Lacan invente alors le dispositif du cartel dans lequel s’éprouve la singularité de l’inconscient. Le cartel est un espace d’élaboration soutenue par le petit groupe autour d’un thème commun où chaque cartellisant, un par un, explore les points qu’il souhaite mettre en lumière. Quatre personnes se choisissent, trois au moins, de cinq au plus, « quatre est la plus juste mesure » pendant un an au moins, deux au plus. Convient dans ce petit groupe d’inviter un « plus Un » qui aura la charge de veiller aux effets de travail, d’en provoquer l’élaboration et, à l’envers d’un maître, de décompléter les effets imaginaires propre au groupe. Pas de hiérarchie donc dans un cartel. D’où un renversement du rapport au savoir.

Chaque cartellisant s’y risque au même titre que les autres en proposant sa lecture d’un texte, d’une notion, d’une question, d’un concept et la soumet au travail dans le groupe. Le cartel n’engage donc à aucune vérité absolue, il est le lieu, au contraire, susceptible de produire un rapport inédit, subverti au savoir.

Les modalités du cartel sont fluides et simples. Le cartel décide de son rythme de rencontres pour un an, deux maximum. Il accueille quiconque veut bien se prêter au déplacement du corps vivant au corps parlant. Un cartel peut se constituer à

tout moment. Il n'est pas nécessaire d'être membre de l'ECF ou d'une ACF pour en faire partie. Le cartel fait l’objet d’une déclaration auprès de l’Ecole de la Cause Freudienne, ce qui est une façon d’y inscrire son travail.

Pour déclarer le cartel, il suffit d’aller sur le site de l’ECF, rubrique « cartels »,

où l’on trouve également les textes de références ; nous en avons rassemblé quelques uns

pour vous dans Étudier en cartels.

​Le cartel est un outil souple qui peut aussi se mettre au service d'un évènement :

journée d'étude, conférence, colloque etc. 

 

Des soirées, des journées sont organisées par l'ACF et l’ECF, pour faire connaître, transmettre les travaux des cartellisants. Certains textes peuvent faire l'objet de publication soit dans Cartello, liens électronique des cartels, soit dans l'hebdo-blog, publication en ligne de l'ECF, des ACF et des CPCT. 

Pour recevoir et consulter les numéros de Cartello cliquez-ici.

 

Si vous souhaitez travailler en cartel,

si vous avez des questions,

vous pouvez adresser un mail à l’adresse suivante :

 

psychanalyse.en.bfc@gmail.com 

Vous pouvez inscrire votre cartel, constitué ou en cours de constitution sur ce site.

Lorsque la période d’inscription est ouverte, du 1er septembre au 15 juin, un identifiant et un mot de passe sont requis.

Votre plus Un en dispose.

Attention, en dehors de cette période, les inscriptions sont closes.

  • Instagram - Cercle blanc
  • Twitter - Cercle blanc
  • Facebook Psychanalyse en BFC

©2018 Psychanalyse en Bourgogne Franche-Comté