Antenne Clinique de Dijon

2020

Séminaire de Lectures de Textes animé par Sophie Gaillard et Jean-Philippe Rollant.

Vendredi 24 janvier :

S. Freud, « Un type particulier de choix d’objet chez l’homme » (1910), La vie sexuelle, PUF, Paris, 1995, pp. 47-55.

Vendredi 20 mars par lettre :

S. Freud, « Sur le plus général des rabaissements de la vie amoureuse » (1912), La vie sexuelle, PUF, Paris, 1995, pp. 56-65.

 

Vendredi 15 mai en visioconférence :

S. Freud, « Le tabou de la virginité » (1918), La vie sexuelle, PUF, Paris, 1995, pp. 66-80.

Vendredi 11 Septembre en visioconférence :

J. Lacan, Séminaire Livre XIX ...Ou pire, « Ce qu’il en est de l’Autre », Seuil, Paris, 2011, pp. 111-121.

 

Vendredi 9 octobre :

J. Lacan, Séminaire Livre XX Encore, « L’amour et le signifiant », Seuil, Paris, 1975, pp. 39-48.

Les trois articles de Freud du chapitre IV de « La vie sexuelle »

regroupés sous le titre :

« Contributions à la psychologie de la vie amoureuse », 1910, 1912 et 1918,

nous permettent une étude des conditions de l’amour.

 

Ces articles nous invitent à déchiffrer, en son commencement, la fameuse idée freudienne que la sexualité

est de la jouissance inconsciente et la place qu’occupe le trauma du sexuel dans l’inconscient du sujet.Suivre Freud, c’est donc le suivre jusqu’au point où le sexuel et l’inconscient sont indistincts. Laisser l’inconscient être le sexuel, c’est en faire le lieu d’une déterritorialisation généralisée. Le sexuel nomme dès lors cette pulsion qui anime l’homme à se mettre en rapport là où sans cesse il se ​rate.

Ces trois articles sont à lire, en ce qui concerne notre sujet, au moins avec deux autres : celui qui se trouve dans le même  recueil « Pour introduire le narcissisme » (1914), et « L’Homme aux loups » (fin 1914), que nous avons étudier au cours de la Session 2019.

 

Pas sans amour pour qu’une parole en passe par un dire, ici un dire analytique. Dans le Séminaire XX, Encore, de J. Lacan, nous lirons le chapitre 4 intitulé « L’amour et le signifiant ». Dans le Séminaire XIX, ...Ou pire, nous proposons de lire ensemble la quatrième de couverture écrite par Miller et d’étudier dans la seconde partie intitulée « L’Autre de la parole à la sexualité » le chapitre 8: « Ce qu’il en est de l’Autre ». Nous pourrons y saisir le cheminement de la pensée de Lacan avec l’appui de Miller, à partir des recherches de Freud et combien tout tourne autour de la question de l’objet et de la pulsion pour aboutir finalement à celle de la jouissance. 

Pas sans amour

  • Instagram - Cercle blanc
  • Twitter - Cercle blanc
  • Facebook Psychanalyse en BFC

©2018 Psychanalyse en Bourgogne Franche-Comté