Antenne Clinique de Dijon

Session 2021

  
Les Aventures du Corps

Chacun a un corps. Il se construit dans le lien à l’Autre et dans son lien à la parole. On peut, à l’inverse, décrire le corps humain par la science. Mais la biologie résiste à isoler ce que sont: le vivant, l’image du corps, la subjectivité, le plaisir et la jouissance. L’adaptation au milieu ou aux exigences de l’évolution ne disent rien de l’expérience du corps vécu

Freud aborda le corps par deux biais: non pas l’adaptation mais ce dont le sujet se plaint – le symptôme – qu’il relie très vite aux évènements de ce corps: le trauma. Le corps vise aussi une satisfaction. Freud élabore le fantasme qui encadre le plaisir et la pulsion qui vise une satisfaction au-delà.

 

Lacan, lui, attrape le corps par sa forme, son image. Il amène très vite que l’image voile un réel qui échappe. Au XXIème siècle l’image laisse croire que ce corps, on l’est. Mais ce corps n’est pas statique: il est tout entier mû parla pulsion qui vise un objet. Ce qui est visé alors est le retour d’une satisfaction dont ne subsiste que des marques.

 

Enfin ce corps est sexué, marqué d’une différence; mais quelle différence ? Comment faire couple ?

 

Notre siècle est-il encore marqué par l’interdit qui prévalait au temps de Freud ? Là où était le narcissisme qui formait une unité du corps, l’image pullule. Là où le symptôme marquait un défaut de jouissance, il prend la tournure de l’addiction, c’est-à-dire d’une jouissance répétitive, à portée de main et hors sens. Qui pense, à cette aune, que le couple interdit/transgression restera là inchangé?

 

 

Par ailleurs le confinement comme les migrations montrent comment l’usage du corps est contraint et ce qui s’en défini comme politique.

 

Comment prendre ce corps à la lettre ?

 

Nous développerons ces questions avec tous ceux que cette clinique concerne, au plus près de leurs pratiques sociales, éducatives, soignantes. Les activités se poursuivent : Séminaires Théorique ; de Lectures ; d'élucidations ; d'Introduction A La Psychanalyse ; Conférences. Les Séminaires pourront avoir lieu en présentiel et en visioconférence.

 

Les Présentations Cliniques auront lieu dès que la situation sanitaire le permettra.

 

 

Dates :

les vendredis 29 janvier ; 26 février ; 19 mars ; 2 avril ; 21 mai ; 11 juin ;

17 septembre ; 8 octobre ; 5novembre ; 3 décembre 2021.

 

 

 

Informations et inscription

 

Secrétariat : 19 place Darcy 21000 Dijon

06 40 49 27 53

Activités


 

  • Séminaire d’Introduction à la psychanalyse de 13H à 14H 

  • Présentation Clinique de 14H à 16H

  • Séminaire de Lecture de Textes de 16H à 18H

  • Séminaire d’élucidations des Pratiques de Thérapie et d'élaboration de cas de 16H à 18H

  • Séminaire Théorique de 18H à 20H

  • Conférence de 18H30 à 20H30


 

Le Séminaire de Lectures de Textes a lieu en alternance avec le Séminaire d’élucidations

des Pratiques de Thérapie et d'élaboration de cas.

Séminaire de Lecture :

29 janvier, 19 mars, 21 mai, 17 septembre, 5 novembre 2021

 

Séminaire d’élucidations :

26 février, 2 avril, 11 juin, 8 octobre, 3 décembre 2021

 

Conférences :

Vendredi 19 mars –  Hélène Bonnaud

Vendredi 21 mai – Camilo Ramirez

Vendredi 8 octobre – Conférence – Laura Sokolowski


 

Présentations Cliniques de la Chartreuse :

Elles  débuteront en présentiel dès que la situation sanitaire le permettra


 

Présentations cliniques au CHU

Il est possible de s’inscrire à la Présentation Clinique du CHU, un jeudi par mois de 13H à 15H de janvier à décembre 2021 à l’exception du mois de juillet. Le nombre de place étant limité, les demandes seront retenues en fonction de la date d’arrivée des demandes d’inscription.

Elles débuteront quand la situation sanitaire le permettra.


 

Lieux

Les activités ont lieu à Dijon

Centre de Formation du Centre Hospitalier Spécialisé de la chartreuse,

1 boulevard du Chanoine Kir pour l’ensemble des activités.